Comment construire sans fonds propres en Suisse ?

 In Construction

En Suisse, ce n’est malheureusement pas possible de construire sans fond propre (désolé de commencer cet article de cette façon), mais je vous rassure… il y a quand même une solution (même si elle est discutable).

Chez nos amis français, on peut devenir propriétaire sans avoir de fonds propres, mais en Suisse ce n’est malheureusement pas possible. La solution dont je vais parler dans cet article est donc un peu… comment dire… pas très « officielle ».

Pas très officielle, mais je connais de nombreux cas qui ont pu devenir propriétaires grâce à ceci.

Pour construire en Suisse, la banque demande un minimum de 20% de fonds propres. Sur ces 20%, il est impératif que 10% proviennent d’argent « cash » (argent placé sur un compte, troisième pilier, certaines assurances, titres ou actions boursières). Les 10% restant peuvent provenir du deuxième pilier.

C’est une règle de base et vous n’y échapperez pas. Il est d’ailleurs même possible que la banque vous demande plus de 20%.

Alors comment construire sans fonds propres en Suisse ?

Le montage qui rend tout possible.

Dans la construction, j’ai connu plusieurs couples qui manquaient d’argent pour construire leur maison. Pas mal de personnes commencent un projet de construction sans aller au préalable faire un tour chez leur banquier en pensant qu’ils ont assez d’argent.

C’est un peu plus tard, quand les choses se concrétisent que le couperet tombe : « vous n’avez pas assez d’argent pour valider le crédit ».

Moralité un projet de construction devrait toujours commencer par une visite chez son banquier afin de déterminer son enveloppe budgétaire.

Certaines de ces personnes ont tout de même réussi à construire, grâce à l’aide de l’entreprise générale ou du promoteur.

Ces derniers prêtent de l’argent à leurs clients. Ils versent la somme manquante sur le compte de l’acheteur. Cette somme en cash fait office de fonds propres auprès de la banque.

Ensuite, le promoteur récupère cette argent lors de la construction en majorant le prix de la maison.

Ce n’est pas très officiel, à la limite de la légalité, mais ça marche. Le dernier cas que je connais s’est fait prêter une somme de CHF 50’000.- par le promoteur et sa maison est en cours de construction.

Si on cumule CHF 50’000.- en cash, des travaux personnels et l’ajout du deuxième pilier, il est théoriquement possible de pouvoir réaliser un rêve de construction sans avoir de fonds propres en cash.

Après, il est clair que vous devez impérativement avoir un salaire qui suit et pour cela il n y a aucune solution pour passer outre. Pour savoir si vos revenus sont suffisants, il suffit de faire le même calcul que le banquier.

C’est à dire un calcul d’env. 6% sur la somme emprunté, et ce résultat ne doit pas dépasser le tiers de votre salaire.

Par exemple si la banque vous prête CHF 1 mio, il vous faudra un salaire minimum de CHF 180’000.- pour obtenir le prêt (1 mio x 6% x 3 = 180’000).

On peut donc construire sans fonds propres en cash.

Il est donc effectivement possible de construire sans fonds propres en cash, mais vous l’aurez compris, avec cette solution on nage un peu en eaux troubles.

Après, si cela permet d’accéder à la propriété, pourquoi pas. Le plus dur reste de trouver le constructeur d’accord de vous « prêter » la somme, mais apparemment c’est moins compliqué que cela en a l’air…

Recent Posts
choisir entre entreprise générale et architecte